Département des Sciences du LangageCliquez sur le bouton pour atteindre le lien

Perceptions de la coexistence du français et des langues nationales par des autorités éducatives au Togo : points de vue

Cette contribution est la suite logique d’une série d’articles que nous écrivons au sujet de l’importance des LN dans le système scolaire togolais. Il s’agit pour nous de porter un regard croisé sur la perception que les différents acteurs de l’éducation scolaire (enseignants, apprenants, parents d’élèves et autorités éducatives et politiques) ont de l’introduction des LN dans l’enseignement notamment à l’école primaire. Alors que les précédentes contributions ont porté sur la perception des enseignants, des apprenants et des parents d’élèves, la présente contribution porte sur la position des autorités éducatives et politiques. Ici, nous portons un regard analytique sur le point de vue de quelques autorités administratives et des inspecteurs de l’éducation. Les résultats contenus dans cet article sont issus d’une enquête de terrain menée entre fin 2012 et mi 2015. L’interview a été notre principal outil de travail. Ainsi cinq (5) inspecteurs des régions Maritime et Plateaux nous ont accordé des entrevues. Il se révèle ici qu’il existe une nouvelle génération d’inspecteurs qui adhèrent favorablement à la politique de promotion des LN dans les écoles africaines en général et particulièrement au Togo.

  • Date:  2018-08-02 22:04:42
  • Auteur: AGBEFLE Koffi Ganyo
Retour Télécharger l'article